Hum,
la semaine dernière fut socialement très tendue entre le "patronat" soudé des maîtresses et les "salariés" de moins de 1m50 au garrot. En effet, je ne sais pas si vos cantines ont osé "La semaine du goût", mais nous, ici, ce fut très chaud. les barricades ont bien failli rompre à de multiples reprises à coups de "On, n'en veut plus, de l'ananas dans la purée!", "Rendez-nous, nos raviolis du mardi!", chaud chaud chaud! On s'en remet à peine. Des rebelles arrivaient à esquiver et aller manger à midi du côté des mamans offensives, des frites et du Fanta ("tu te rends compte maman!!!!). Nous, nous résistâmes, non sans craquer le soir, les pauvres, en cédant à quelques pâtes au beurre. Mais dans l'ensemble on a plutôt bien géré. Il est vrai que même si l'idée d'élargir les pratiques gustatives de mes chtouts, n'est pas pour me déplaire, j'avoue que malheureusement ils ont certainement du hériter de mes gènes et donc avoir un handicap certain du fait que je déteste le sucré / salé.
Bon, d'accord, j'avoue, il y a bien malgré tout deux exception : le ketchup avec les frites et le Coca avec le Bigmac, mais ça, c'est trop bon!